Fabrication /

Surmoulage autoclavable de l'électronique

L'électronique pour les utilisations en milieu stérile

Plus l'emploi de l'électronique se répand dans la technologie médicale, plus la tendance à la miniaturisation s'accroît : un espace restreint doit accueillir autant de fonctions que possible, pour une application aussi polyvalente et performante que possible. La protection hygiénique et la prévention contre la présence d'eau, d'humidité, de germes et contre d'autres éléments extérieurs sont essentielles dans le milieu médical.

Non seulement le surmoulage autoclavable protège l'électronique, mais il permet aussi de réutiliser le produit à plusieurs reprises, ce qui réduit considérablement les coûts d’exploitation.

Nous optimisons le surmoulage individuellement pour chaque produit en termes de routage, composants et outils de moulage par injection. Nous employons principalement des matières thermoplastiques (dont certaines sont biocompatibles) et également des matériaux à colle thermofusible (hotmelt) pour des applications spécifiques. Le surmoulage de l'électronique peut à la demande du client être réalisé en salle blanche. Diverses couleurs ainsi que des matériaux translucides sont disponibles. Outre la maîtrise technique des processus, le choix des matériaux est également de prime importance.

Notre démonstrateur technologique Latooyete montre les possibilités et avantages de cette technologie.

La sélection des matières premières s'effectue en prenant en compte les propriétés suivantes :

  • Sélection des agents de charge selon l'application (stabilisants UV, fibres de verre, etc.) : cela influence notamment la conductivité thermique du matériau de surmoulage, qui est aussi plus élevée pour un matériau thermoplastique standard en comparaison à l'air statique.
  • Le coefficient de dilatation thermique doit être compatible avec l'ensemble électronique.
  • La viscosité du matériau doit permettre de procéder au surmoulage sans arracher de composants.
  • Le point de fusion doit être suffisamment faible pour que la crème à braser ne se liquéfie pas.
  • Le matériau doit faire office de barrière contre l'eau, l'humidité et autres éléments indésirables.

Certains matériaux supportent même des centaines de cycles d'autoclavage : aucune dégradation du matériau n'a été constatée sur cette période.  La résistance aux détergents et autres liquides est très élevée : aucun vieillissement accéléré n'a été observé.

L'utilisation de câbles appropriés permet de fabriquer des ensembles électroniques étanches (IP68) qui sont également autoclavables. Le surmoulage direct permet de fabriquer des boîtiers plus économiques avec un poids plus optimisé. Le boîtier est alors monté directement autour du circuit imprimé assemblé avec une épaisseur minimale de seulement 0,4 mm.

Contactez-nous pour déterminer le matériau idéal pour protéger votre électronique.